Poulailler: Moscou
Type: Essai
Date: 22 février 2012
416 pages
Auteur: Madeleine Leroyer
Illustrations: Sanaa Kasou
ISBN: 978-2702142912
Editeur: Calmann-Lévy
Acheter en ligne
Saviez-vous qu'en russe, ' pintade ' se dit tsesarka, un mot qui a la même
étymologie que ' tsar ' et ' César ' ? On n'en attendait pas moins des pintades
moscovites!

Elles s'appellent Macha, Natacha, Olga, ou encore Ksenia, leurs griffes sont
affûtées, leur peau est mordorée même en plein hiver, et elles ont su
transformer leurs talons de 12 cm en pic à glace sur les trottoirs verglacés.
Leur seule devise ? Il faut que ça brille. Et que ça saute ! Les Moscovites sont
pressées, pressées de rattraper des décennies de soviétisme, dans une ville
devenue l'épicentre d'un nouveau monde. Celui des somptueuses créatures
qui filent parfaire leur total look à Milan ou àParis, histoire d'amadouer les
physios des clubs branchésou de trouver un mari. Mais aussi celui des
femmes fortes, babouchkas, immigrées ou chefs d'entreprise, capables de
s'imposer dans une société qui ne leur fait pas de cadeaux.   

Découvrez des tranches de vie savoureuses, passant d'un cours de
strip-plastika, à une banya surchauffée où l'on se fait fouetter avec des
branches de bouleau pour goûter au ' BDSM ' local (Bouleau Détente Sueur
Massage), d'une messe pascale à la visite d'un élevage de sangsues réputées
pour soulager les hémorroïdes.   Une vie de Pintade à Moscou vous donnera
toutes les clés pour savoir où acheter les meilleurs oeufs de saumon et les
malossols les plus croquants, dans quels restaurants savourer la '
perestroïka culinaire ', quels ateliers de mode, patinoires et rivières
fréquentés, le cours des pots de vin et le dresscode des clubs les plus réputés
tout comme les recettes des remèdes de babouchka, à commencer par la
vodka qui, déclinée en grogs et en frictions, semble sauver autant de Russes
qu'elle n'en tue.
Une vie de Pintade à Moscou